Le Club des Incorrigibles Optimistes : Troisième partie

  •  
  • 54
  • 0
  • 2
  • French 
Aug 30, 2019 01:56
Je continue a lire ce livre. Je l'ai presque fini.
Michel a fait la connaissance d'une jeune fille, Camille. La mère de cette fille est irlandaise et donc elle sait lire et parler anglais. Elle aime les livres de Jack Kerouac.
J'ai lu un livre de Kerouac quand j'étais ado. Je trouve qu'il est surestimé. Mais c'est comme ça.
Michel et Camille lisent trop, à mon avis. Il faut qu'ils font un peu de sport, ou qu'ils bossent dans une usine désagréable, ou qu'il font leur service militaire.
Les deux ont l'habitude de lire en marchant.
C'est comme ça qu'ils s'étaient connus.
Camille aime les "Théories du complot". Moi aussi.
Je trouve que c'est improbable qu'un ado de douze ou seize ans aurait tant d'amis étrangers d'âge moyen.
Mais c'est toujours bon d'avoir des amis d'âges différents.
Michel apprend à jouer aux échecs chez ses amis. C'est bon. Un apprentissage d'échecs chez quelqu'un doué est beaucoup mieux pour le développement du cerveau d'un gamin, que de passer du temps dans une école, où il y a en règle générale beaucoup de gens agaçants et chiants. C'est comme ça.
Michel méprise l'école et je le comprends. Il lit tout le temps à l'école.
Il y a aussi un couple hongrois homosexuel dans ce livre. L'un d'eux, Tibor, est acteur, mais malheureusement il parle français avec un accent affreux, ce qui lui empêche de trouver beaucoup de travail. Son partenaire, Imré, a une poule comme animale de compagnie.
C'est facile de lire ce livre, et c'est toujours intéressant.