Le Club des Incorrigibles Optimistes : Quatrième partie

  •  
  • 52
  • 4
  • 1
  • French 
Sep 7, 2019 00:17
Enfin j'ai fini ce livre. A la fin le livre est devenu plus sérieux. Il y a un russe, Sacha, qui vit tout seul, et qui les autres russes du coin haïssent amèrement. Curieusement, il parle français parfaitement alors que tous les autres amis de Michel d'Europe de l'est parlent avec beaucoup d'erreurs.
Sacha invente beaucoup de poèmes pour que Michel peut impressionner sa petite amie, Camille.
Je n'aime pas Camille. Je la trouve chiante. Camille et Michel s'occupent beaucoup du "bac".
Putain ! C'est triste.
Comme si le bac est hyper important. Moi, je connais pas mal de gens sans "bac" ou équivalent de leurs pays, qui sont malins et dégourdis. Et bien sûr, il y a des gens avec le bac qui sont complètement cons. C'est comme ça.
Camille est pied noir, juive, et sa mère est irlandaise.
Sa famille veut qu'elle se barre avec eux dans le joli nouveau état d'Israël.
Michel n'est pas content, il l'aime.
A la fin du livre le passé de Sacha est révélé : Il était KGBchnik, et il est le frère d'Igor. Igor le haïs parce qu'il était KGBchnik, et un jour il le tabasse impitoyablement.
Dans un lettre Sacha révèle la vérité à Michel. Il lui dit que tous les poèmes que Michel pensait étaient de lui sont en fait les poèmes des poètes flingués par le KGB.
Ils ont reçus neuf grammes de plomb parce que leurs conneries ont agacé le gouvernement.
L'accent pied noir est souvent mentionné dans ce livre. Je pense que maintenant cet accent est un truc du passé. Il y a quelqu'un connu vivant en France avec cet accent? J'ai envie de les écouter sur Youtube si c'est possible. Michel trouve que l'accent de pied noir est dégueulasse.

Le livre était très intéressant. Chapeau bas au écrivain Jean-Michel Guenassia.
Malheureusement j'ai jamais écrit un livre.
Learn English, Spanish, and other languages for free with the HiNative app