D’où vient une histoire ?

  •  
  • 247
  • 0
  • 1
  • French 
May 20, 2018 06:11 journal
J’ai écrit une courte histoire intitulée « Le Pianiste sans bras » que je ne montrerais peut-être à personne. J’ai conçu l’histoire à partir du titre (j’aime en fait créer des mots étranges ou qui ne veulent rien dire dans ma tête). « Le Pianiste sans bras » parle d’un pianiste sans bras. Mais pour jouer du piano, on a besoin d’au moins un bras. Dans cet état, le pianiste sans bras ne peut jouer aucun morceau. D’autre part approche le jour de concert. Comment s’en sortira le jeune pianiste et pourquoi est-il devenu pianiste sans bras ? J’ai parlé de cette nouvelle à ma correspondante Pauline. « Il joue du piano avec des dents !? », m’a-t-elle dit. Elle est bizarre.

C’est une histoire que j’ai écrite pour mon plaisir. En effet, pendant que je l’écrivais, je m’amusais bien. Aujourd’hui, quand je l’ai relue pour modifier certains éléments, ça me paraît moins bien et j’ai l’impression que j’aurais pu écrire de façon plus différente (mais je ne sais pas comment). Quand on lit un livre, on a souvent l’impression que ce n’est rien. Quand on essaie d’écrire une histoire, on aperçoit que ce travail est beaucoup plus difficile que l’on n’imagine, même si la mienne n’est pas grand-chose. Désormais, j’essaierais de ne pas critiquer un livre même si je le trouvais merdique. Heureusement, j’ai un cerveau pratique qui retient vivement les romans que j’ai aimés et qui oublie vite ceux que je n’ai pas appréciés.

Le patron japonais qui m’a proposé un job d’interprète pendant l’été ne me donne plus de nouvelles depuis quelques jours, bien que le jour du commencement du travail soit bientôt. En plus, il ne m’a pas dit le lieu et le contenu de ma mission. Est-ce que je travaillerai vraiment comme interprète cet été ? J’espère que ce ne sera pas le travail de transporter des cadavres comme « La Faste des morts » d’Oe.