''Le Voleur à la neige" Sachiko Kishimoto

  •  
  • 76
  • 0
  • 0
  • French 
May 13, 2019 03:33 traduction
Parmi les prix littéraires, j’aime secrètement le « Prix des meilleurs titres ». Comme son nom l’indique, ce prix est décerné à des livres qui ont des titres étonnants sans tenir compte de leur contenu. Le meilleur titre de l’année 2011 est « Oku no hosomichi (La Sente étroite du Bout-du-Monde) Of the Dead ». À part cela, des livres tels que « On peut maigrir seulement en respirant », « La Table à manger de la calvitie », « Les Conditions humaines – ça n’existe pas », « Le chemin du golf selon Bouddha », « L’Enseignement de ne pas enseigner » étaient nommés. Tous ces titres sont curieux.
J’aime ce prix parce qu’il m’arrive aussi de choisir un livre par son titre. Quand cela m’arrive, mon imagination s’épanouit, et finalement je me contente souvent sans le lire, voire d’autant plus que je suis attirée par le titre, j’ai peur d’être déçue par son contenu. Ainsi, je n’arriverai jamais à l’ouvrir.
Par exemple, il y a quelques années, j’ai vu un livre intitulé les « Crimes un peu chouettes ». « Les Crimes un peu chouettes » : ce sont des mots que j’ai envie de prononcer plusieurs fois. Mais quels crimes sont « un peu chouettes » ? S’agit-il d’un crime atroce qui comprend un peu d’humanisme ? Du genre, tuer des gens en série, en extraire les organes et les surgeler pour livrer aux enfants de tout le Japon qui attendent une greffe organique, ou voler un bonsaï qui vaut cent milliards de yens et le plante sur la terre vaste de Hokkaidô pour en faire un grand arbre, ou enlever un personnage important du gouvernement et s’amuser ensemble au Disneyland ?
Je me rappelle l’affaire d’un père travesti d’il y a plusieurs années. Un père a passé l’examen d’entrée d’une université de filles à la place de sa fille, mais un examinateur l’a trouvé suspect, et cette affaire s’est révélée. Ce père portait une jupe. Il s’était même maquillé. Qui l’avait maquillé ? Sa femme ou sa fille ou lui-même ? Cette famille vit-elle toujours heureux ? Je me rappelle également l’affaire d’une clé du métro. Il y a environ vingt ans, des doubles clés du compartiment du contrôleur d’un métro circulaient, et un nombre d’hommes et de femmes y entraient pour aller au boulot avec confort aux heures d’affluences. Et encore l’affaire d’un caractère en tables. Une nuit, quelqu’un s’est introduit dans un collège, et a créé avec des tables et chaises un grand motif représentant « 9 » dans la cour. Comme ce chiffre réalisé était très beau, diverses rumeurs circulaient. Certains disaient que c'était le travail d’une vie extraterrestre ou un code secret d’une organisation. D'autres disaient que c'était l’avant-coureur d’une catastrophe. Mais on a finalement appris que c'était la blague d’un ancien élève du collège. J’aime aussi l’affaire d’un voleur de tabac. Peu avant que le prix des tabacs soit augmenté, un homme a été arrêté pour avoir volé de nombreux paquets de cigarettes dans une supérette. Il s'est excusé en disant : « Je voulais voler des cigarettes avant que le prix augmente ».
Parmi ces crimes, mon préféré est l’affaire d’attaque d’un voleur à la neige.
Un hiver, une banque a été volée à main armée à Hokkaido. L’auteur de ce crime était un jeune homme. Il a pris de la neige dans ses mains. Il est entré dans la banque et a dit : « Levez vos bras si vous ne voulez pas que je jette ça ! ». Il a réussi à s’emparer d’une forte somme d’argent (quelques millions de yens, ou même plus) et il a fui.
Quelle élégance ! Il n’a blessé personne. Le coût pour ce crime était zéro. L’armée utilisée a parfaitement disparu et aucune empreinte digitale de l'auteur n’a été laissée. C’est un crime écologiste commis avec seulement des matériaux naturels. Ça me fait un peu penser au sculpteur britannique Andy Goldsworthy, qui crée ses œuvres avec des branches d’arbre et des feuilles mortes.
Comment et quand l’auteur de ce crime a eu cette idée ? A-t-il eu l’idée d’attaquer la banque au moment où il a vu de la neige ? Pensait-il que cela marcherait aussi bien ? N’est-il toujours pas arrêté ? Parle-t-on de lui dans les « Crimes un peu chouettes » ?
Learn English, Spanish, and other languages for free with the HiNative app