Lindy Lou, jurée numéro 2 (Documentary Film)

  •  
  • 102
  • 10
  • 2
  • English 
Feb 8, 2019 01:01
Linda is sitting near a lake in the state of Mississippi with her granddaughter who is about twelve. The girl asks her if the man they are talking about was executed because he was watching the Smurfs on TV. The grandmother laughs and tells her no. What she had said previously is that the man was watching this cartoon when the police came and arrested him. The reason why he was sentenced to death was because he had killed two women. The girl replies that in that case he deserved to die because he was a murderer. So, Linda asks her: “Should I deserve to die too, because I killed that man when I voted in favour of his death sentence?” Her granddaughter is surprised but answers: “Of course, not!” And Linda comments: “You say that because you love me…” The criminal they are talking about is Bobby Wilcher who was arrested in 1982, sentenced to death in 1994 by a jury of 12 people, and executed in 2006. Linda served on that jury and more than twenty years after the trial she is still wondering why she voted for the capital punishment. She feels like she can’t overcome the consequences of her decision and goes on blaming herself for that. She was aware that a single veto –hers for instance- was enough to save Bobby’s life, but she was young then and did not dare to oppose the other eleven jurors’ opinions. Guilt keeps on eating Linda alive and it is such an obsession for her that it made her lose some friends who wanted her to move on after all these years. However, Linda ponders again and again and wonders if the other jurors feel as bad as she does. She decides to meet each of them to share their impressions of the case. Her husband tells her that she is wasting her time and should forget the whole thing. But Linda is determined to find if the other jurors sometimes think of the trial, if it has changed their lives like hers and if they would give the same verdict today. So, she takes a week off, manages to find the jurors’ addresses, call them one by one to make appointments and drives from town to town to meet them with the hope of getting answers to her personal doubts…
Linda est assise au bord d’un lac dans l’État du Mississipi avec sa petite-fille qui a environ douze ans. La gamine lui demande si le type dont elles sont en train de parler a été exécuté parce qu’il regardait les Schtroumpfs à la télé. La grand-mère rit et répond non. Ce qu’elle avait dit avant, c’est que l’homme regardait ce dessin animé lorsque la police était venue l’arrêter. La raison pour laquelle il a été condamné à mort est qu’il avait assassiné deux femmes. La gamine réplique que, dans ce cas, il méritait de mourir puisqu’il était un assassin. Alors, Linda lui demande : « Est-ce que moi aussi je mérite de mourir parce que j’ai tué cet homme lorsque j’ai voté pour sa condamnation à mort ? » Sa petite fille est surprise mais réplique : « Bien sûr que non ! » Et Linda lui fait remarquer : « Tu dis ça parce que tu m’aimes… » Le criminel dont elles discutent est Bobby Wilcher qui fut arrêté en 1982, condamné à mort en 1994 par un jury de 12 personnes et exécuté en 2006. Linda faisait partie de ce jury et, plus de vingt ans après le procès, elle se demande encore pourquoi elle a voté en faveur de la peine capitale. Elle a le sentiment de ne pas pouvoir assumer les conséquences de sa décision et continue de s’en vouloir. Elle était consciente qu’une seule voix contre – la sienne, par exemple- suffisait pour sauver la vie de Bobby, mais elle était jeune à l’époque et n’avait pas osé s’opposer à l’avis des onze autres jurés. La culpabilité ne cesse de la ronger et c’est devenu une telle obsession chez elle que cela lui a fait perdre certains de ses amis qui souhaitaient qu’elle passe à autre chose après toutes ces années. Toutefois, Linda s’interroge encore et toujours et se demande si les autres jurés se sentent aussi mal qu’elle. Elle décide de rencontrer chacun d’entre eux afin de partager leurs sentiments sur l’affaire. Son mari lui dit qu’elle perd son temps et qu’elle devrait oublier toute cette histoire. Mais Linda est décidée à découvrir si les autres jurés pensent parfois au procès, s’il a changé leur vie comme il l’a fait pour elle, et s’ils rendraient le même verdict aujourd’hui. Alors, elle prend une semaine de congé, parvient à trouver les adresses des jurés, les appelle un par un pour leur fixer rendez-vous et se rend en voiture de ville en ville pour les rencontrer, dans l’espoir d’obtenir des réponses à ses propres doutes….