De l’autre, le plus important c’est Julien n’a pas de mère.

  •  
  • 86
  • 0
  • 0
  • French 
Jun 27, 2017 18:46
De l’autre, le plus important c’est Julien n’a pas de mère. Il ne connaît jamais le traitement tendre. Donc, il a une personnalité un peu tordue et il a un sentiment spécial à propos de femme. Comme le père de Mathilde le dit :Il semble avoir pour la gent féminine un désintérêt qui touche à l’aversion d’où sa vocation religion sans doute. Il est avide de séduire les femmes, comme ces phrases dans le roman :“il songeait avec délices qu’un jour il serait présenté aux jolies femmes, il saurait attirer leur attention par quelque action d’éclat.” mais en même temps, il les méprise et les exploite sans pitié. Pour autant, Madame Rênal est spéciale pour lui. Non seulement elle est la première amante, mais aussi elle le donne un sentiment comme mère. La séparation avec Madame Rênal très pure lui fait du mal et le rend plus froid bien qu’il ne comprenne pas bien le vrai amour. Après, la rencontre avec Mathilde gonfle sa vanité et le fait un peu fou pour les pouvoirs et les richesses. A la fin, son caractère lui envoie dans la prison où il comprend l’amour et retrouve son honneur qui déjà ne lui permet pas de survivre.
D’ailleurs, en raison de l’influence de son professeur, prêtre , et de le même état de la famille, il considère Napoléon comme son idole. Il pense même qu’il est un soldat comme Napoléon et que chaque communication avec la noblesse est comme un battre. Il est vraiment intelligent et consciencieux et il a une soif d’apprendre. Donc, pour lui, dès le début, il n’y a deux résultats pour choisir, l’un est célèbre comme Napoléon, l’autre est mort sur le champ de bataille qu’il imagine. Il semble que tout va bien. Mais il néglige la situation sociale ce moment-là. Alors, on n’avait pas besoin de Napoléon, au contraire, on le méprisait. Donc, pour Julien, comme un soldat ou un général qui trompe la bataille situation, il est inévitable qu’il n’a pas d’un bon résultat.