22e Concert des ensembles de mandolines et de guitares des Lycées de Shizuoka

  •  
  • 245
  • 1
  • 2
  • French 
Nov 26, 2018 14:01 Critique
Voici cinq ans que je suis membre du jury de ce concert. Je suis très heureux d'avoir vu tous les ensembles s'améliorer. Chaque ensemble nous a montré le meilleur de la musique d'ensemble de mandolines et de guitares. Quand l'ensemble d'une association fonctionne mieux, on ne peut que garder le silence en regardant. Aujourd'hui, je vais parler de moi.
On compose souvent dans la souffrance. Il s'agit de ne pas être perdant au concours de composition, ni de manquer le premier prix…. Mais, dans l'histoire, les grands compositeurs formidables sont nombreux. Même si un compositeur n'est pas très renommé, il est bouleversant que ses œuvres subsistent après sa mort. Je me demande souvent quel niveau je pourrais atteindre en faisant de mon mieux toute ma vie, et je juge mon niveau comme n'étant pas encore à ce niveau, donc plus je compose, plus je souffre. L'objectif est très élevé, mais même si j'essuie plusieurs échecs, je n'abandonne jamais. Je sais que ça ne sera pas facile. De plus, quand on relève un défi difficile, on s'améliore. Plus on souffre, plus on progresse. En effet, je me rends compte que je n'aurais pas pu composer mes derniers morceaux il y a cinq ans. Avant toute chose, la musique est superbe, que j'essaie de composer, c'est une sensation gratifiante.
Je suppose que pour vous aussi, n'est-ce pas ? Mes félicitations à tous les concurrents ! C'était exceptionnel, bravo !
(Discours critique que j'ai prononcé à la fin du « 22e Concert des ensembles de mandolines et de guitares de l'Association Culturelle des Lycées de Shizuoka » en novembre 2018)
« original en japonais » https://goo.gl/CJBCE9
Twitter (extrait en japonais) https://twitter.com/St_Ikd/status/1059823051435585537