La première page du livre : Tom’s Midnight Garden (I)

  •  
  • 319
  • 1
  • 1
  • French 
Jun 28, 2016 09:50
La première page du livre : Tom’s Midnight Garden (I)

L’exil

Si Tom se permirent des larmes, en attendant seul sur la seuil de la porte de derrière, elles étaient des larmes de colère. Il signa son « au revoir » au jardin et ragea de devoir les quitter – le jardin et Peter. Ils avaient entendu y passer leur temps si joyeusement ces vacances-ci.

Les jardins de ville sont petits, en règle générale, et le jardin des Long n’étaient pas une exception à cette règle ; il y avait un carré de légumes, une section d’herbe et un seul carré de fleurs, ainsi qu’un pan sauvage à côté de la clôture à l’arrière. Dans celui-ci, un pommier croissait : il était grand mais portait très peu de fruits et, par conséquent, on avait permit aux garçons de le grimper comme ils voulaient. Ces vacances-ci, ils aurait bâti une cabane parmi les branches de cet arbre.

Tom regardait longuement, puis se retourna dans la maison. Alors qu’il passait le bas de l’escalier, il lança : « Au revoir, Peter ! » Une réponse d’une voix rauque descendit d’en haut.

Il sortit ensuite par la porte d’entrée où sa mère l’attendait avec sa valise. Il tendit la main pour la prendre, mais Madame Long s’y accrocha pout un instant, revendiquant son attention. « Tu sais, Tom », dit-elle, « ce n’est pas sympa qu’on te fasse partir comme ça pour éviter la rougeole, mais ce n’est pas non plus sympa pour nous. Tu vas nous manquer, ton père et moi, ainsi que Peter. Peter ne s’amuse pas, de toute façon, à cause de la rougeole.

« Mais je n’ai pas dit que vous vous amuseriez sans moi », dit Tom. « Tout ce que j’ai dit –– »

« Hush », chuchota sa mère…
l'exil – exile
la porte de derrière – the back door
verser des larmes – to shed tears
se laisser aller (à) – to let oneself go
rager de devoir... – to rage at having to...
en règle générale – as a rule
faire exception – to be an exception
la clôture – the fence
un carré de légumes/fleurs – a flower/vegetable patch
grandir – to be growing (tree)
tendre la main – to hold out one's hand
attirer son attention – to attraction his attention




Exile.

If, standing alone on the back doorstep, Tom allowed himself to weep tears, they were tears of anger. He looked his good-bye at the garden, and raged that he had to leave it – leave it and Peter. They had planned to spend their time here so joyously these holidays.

Town gardens are small, as a rule, and the Longs’ garden was no exception to the rule; there was a vegetable plot and a grass plot and one flower-bed and a rough patch by the back fence. In this last the apple-tree grew: it was large, but bore very little fruit, and accordingly the two boys had always been allowed to climb freely over it. These holidays they would have built a treehouse among its branches.

Tom gazed, and then turned back into the house. As he passed the foot of the stairs, he called up, ‚Goodbye, Peter!‘ There was a croaking answer.

He went out on to the front doorstep, where his mother was waiting with his suitcase. He put his hand out for it, but Mrs Long clung to the case for a moment, claiming his attention first. ‚You know, Tom,‘ she said, ‚it’s not nice for you to be rushed away like this to avoid the measles, but it’s not nice for us either. Your father and I will miss you, and so will Peter. Peter’s not having a nice time, anyway, with measles.‘

‚I didn’t say you’d all be having a nice time without me,‘ said Tom. ‚All I said was ––‚
‚Hush!‘ whispered his mother…
Learn English, Spanish, and other languages for free with the HiNative app