Un sens de l'humour

  •  
  • 437
  • 7
  • 4
  • French 
Sep 25, 2016 02:11
Un sens de l'humour

Aujourd'hui, alors que j'étais en train de gaspiller mon temps à regarder des vidéos sur Youtube, je suis tombé sur une vidéo dans laquelle un comique et écrivain britannique, Stephen Fry, offre une explication des différences entre les sens de l'humour américain et britannique.



En bref, il croit que la principale différence culturelle est l'optimisme américain, contrasté avec le pessimisme britannique. Par conséquent, les héros comiques américains, y compris les personnages fictifs ainsi que les monologuists, ont toujours un air de succès – ils sont présentés comme une personne intelligente et réussite, plein d'esprit et de confiance. Par contre, le « héros » comique britannique n'est pas un héros – il est un malheureux et un échec qui affronte sa situation fâcheuse avec humour.

En y réfléchissant, je trouve que cette remarque explique de façon concise l'antipathie qu'on ressent souvent en Angleterre. Il y a bel et bien quelque chose de très irritant à beaucoup de personnages américains ! Par exemple, je n'ai jamais aimé certains grands icônes américains, par exemple Carrie de « Sex and the City », ou le casting entier de « Friends ». Ce sont des personnages qui mènent une vie pleine de succès, de luxe et d'égocentriques monologues au caméra. Ils habitent de grands appartements à New York, sans jamais sembler de travailler ou de se soucier de l'argent. En fait, leurs problèmes sont presque tous triviaux. Cela ne représente pas un plaisir pour moi de regarder ce type de personne ! Dans la vraie vie, cela me rappelle la sorte d'ami qui se pointe à un rendez-vous en retard en se plaignant, sans que personne lui en demande, d'un choix difficile entre deux filles jolies et deux postes bien rémunérés. Bref, il est vrai que je trouve les personnages plus défaillants un peu plus sympathiques, et que j'aime bien ce modèle de « l'humour en face de l'adversité ». Enfin, cela reflète peut-être mon pessimisme personnel plutôt qu'une attitude universelle chez mes compatriots.