Un article de la BBC quant à l'Israël et l'Iran

  •  
  • 350
  • 4
  • 1
  • French 
Jul 29, 2015 06:49
Un article de la BBC quant à l'Israël et l'Iran

Netanyahu a prétendument attaqué Kerry amèrement pour avoir mis Israël en danger par l'accord nucléaire avec l'Iran. En répondant à la décision du secrétaire d'État d'omettre une étape en Israël pendant sa visite au Moyen-Orient la semaine prochaine, le premier ministre a prétendument dit "il n'a aucune raison de nous rendre visite."

En décrivant l'Israël comme une victime potentielle de l'accord nucléaire qu'on a nouvellement conclu, le premier ministre Benjamin Netanyahu a lancé une attaque cynique sans précédent contre le secrétaire d'État américain John Kerry dans une conversation privée qui a été rapportée par la radio de l'armée israélienne.

En commentant la décision de Kerry de ne pas rendre visite à l'Israël pendant son voyage au Moyen-Orient la semaine prochaine, où le secrétaire discutera l'entente iranienne avec les leaders égyptiens et du Golfe, on a cité Netanyahu en disant "il n'a aucune raison de venir ici."

L'entente iranienne "ne s'agit pas de nous, et n'a pas d'influence sur nous," a-t-il ajouté amèrement, selon la radio militaire.

"Nous ne sommes pas à la table" où on l'a négocié, a-t-il conclu. "Nous sommes le plat suivant au menu."

Le secrétaire voyagera à la suite de l'accord signé par les P5+1 puissances mondiales il y a deux semaines, qui vise la restriction du programme nucléaire iranien. Le gouvernement israélien s'y oppose amèrement et est d'avis qu'il rend possible le chemin iranien à la bombe nucléaire et fournit des millards de dollars à l'Iran.

Kerry a accusé Netanyahu de dépasser les bornes dans ses critiques. Netanyahu essayera de convaincre le congrès américain à rejeter l'accord en assez grand nombre pour surmonter le veto présidentiel.

Kerry a averti les membres du congrès que, s'ils rejettent l'accord, Téhéran pouvait avancer vers une bombe atomique, les sanctions économiques s'effondraient et les États-Unis n'aurait ni l'accès ni les inspections que l'accord fournit.
Netanyahu said to bitterly attack Kerry for placing Israel ‘on the menu’ of Iran deal. Responding to secretary’s decision to skip Israel on Mideast trip next week, PM reportedly snipes ‘he has no reason to come here’
Depicting Israel as a potential victim of the newly concluded Iran nuclear deal, Prime Minister Benjamin Netanyahu on Tuesday launched an unprecedentedly cynical attack on US Secretary of State John Kerry in a private conversation reported by Israel’s Army Radio.
Commenting on Kerry’s decision not to visit Israel during a trip to the Middle East next week, in which the secretary will discuss the Iran deal with Egyptian and Gulf leaders, Netanyahu was quoted as saying, “He really has no reason to come here.”
The Iran deal "has nothing to do with us, and has no influence on us,” the prime minister went on bitterly, according to the radio report.
“We’re not at the table” where it was negotiated, Netanyahu reportedly concluded. “We’re one of the courses on the menu itself.”
The secretary will be traveling in the aftermath of the deal signed by the P5+1 powers with Iran two weeks ago, aimed at curbing its nuclear program. The deal is bitterly opposed by the Israeli government as paving the Iranian path to the bomb and giving the regime in Tehran tens of billions in sanctions relief.
Kerry has accused Netanyahu of going “way over the top” in his criticisms. Netanyahu is bidding to persuade Congress to reject the deal with enough votes to overcome a presidential veto.
Kerry warned members of Congress on Tuesday that if they voted against the nuclear deal negotiated with Iran, Tehran would move forward toward an atomic bomb, international sanctions would crumble and the US would be left with none of the access and inspections provided for by the accord.