La brume

  •  
  • 277
  • 12
  • 4
  • French 
Dec 23, 2016 00:26
La brume

La brume remplit la ville comme les nuages remplissent le ciel invisible au-dessus. Elle tournoie lentement, puisque le vent ne souffle pas, agitée par des courants paresseux, mais on remarque des parcelles plus densément recouvertes que d’autres. Un passant ne voit les bâtiments lointains qu’en s’approchant d’eux. Une église apparaît, sa façade visible de la rue, mais son clocher demeure caché au-delà d’une couche épaisse et grisâtre. À une plus grande distance, les collines et les bois entourant la ville sont eux aussi impossibles à discerner. Le monde humain semble avoir été ralenti, même perturbé, par le brouillard ; les cris d’enfants sont étouffés, les passants marchent plus lentement, les courses semblent être faites à un rythme plus précautionné que d’habitude.

Mais c’est en montant de la ville que l’on redécouvre le monde bourdonnant de vie. Un marcheur qui emprunte le chemin menant vers les collines voit diminuer la brume, dont les tourbillons deviennent moins denses. Le soleil commence à pénétrer à travers la couche, des aperçus du ciel apparaissent et tout d’un coup on se retrouve en plein air. La ville reste cachée derrière, alors que les collines et les champs devant ne sont pas encombrés par son manteau brumeux. En dépit de l’activité lente des moutons paissant et des arbres se balançant au vent, tout semble plus vif.