Félix González- Torres

  •  
  • 171
  • 0
  • 1
  • English 
Dec 28, 2017 09:12
“Untitled”(Placebo) 1991 est une installation de Félix González- Torres. Il est né en 1957, est un artiste américain d’origine cubaine, influencé par le minimalisme et l’art conceptuel, emploie des objets tout faits et s’inspire d’expérience du quotidien, en regard de la réaction du spectateur. Il s’installe à New York en 1970s et il est mort des suites du SIDA en 1996.

“Untitled”(Placebo), il s’agit de bonbons sous forme de tapis. Ces bonbons sont enrobés d’un papier couleur argent. La quantité doit toujours être plus ou moins égale à 540kg de bonbon. Comme le public peut prendre des bonbons, l’œuvre se dissémine. Disparition de la pièce comme métaphore de la mort. Le sida bouffe les globules blancs, métaphore du don.

Qu’est-ce que je fais quand je suis libre de faire quelque chose? Qu’est-ce qu’une œuvre d’art? Car les bonbons ne sont pas des œuvre d’art juste moyen de mettre en forme des idées, les constituants n’ont aucune valeur. Seul le certificat est original le reste n’est que duplication.

Apparition de la maladie du sida, que l’on ne sait pas soigner, tournant presque anthropologique, qui devient la matière du travail de l’artiste. Dans les années 1980, on repart sur le post-modernisme: on cherche des modèles pour l’art dans la société, publicité, préoccupation de l’objet, ready- made. Art très centré sur les sciences humaines.

Années 1980- 1990: montée des minorités comme l’émergence d’un art féministe, les homosexuels. Génération d’artistes qui revendiquent leur sexualité et qui en font leur propos de la création artistique.

Il y a deux grand thèmes dans son travail: le compagnon de l’artiste qui meurt du sida en 1991: œuvre qui pourrait se voir comme un complexe tombeau de son ami disparu. Travail fait à deux, certes c’est lui fait les œuvres mais avec son compagnon à côté vivant, puis mort et aussi avec le public: travail pluriel, lutte contre l’unité de l’auteur; le concept de minorité: artiste qui est lui même minoritaire, un latino dans un pays largement majoritaire d’anglo-saxons, catholique dans un pays majoritairement protestant, homosexuel dans une culture qui tend à la réprimer, artiste où les gens en on rien à faire de l’art et il est malade d’une maladie incurable dans un pays plein essor.