Concours fonction publique en Chine

  •  
  • 184
  • 1
  • 3
  • French 
Dec 11, 2016 23:53
En Chine, chaque année voit une armée d’hommes se ruer vers le concours de fonctionnaire. Exercer le métier de fonctionnaire constitue l’un des grands rêves des Chinois, qu’il travaille déjà ou non. C’est parce que normalement, ce poste sous-entend :

—D’accéder à une vie aisée. Bien que le salaire de base d’un fonctionnaire moyen égale tant bien que mal celui d’un ouvrier qualifié, son revenu total, haussé par diverses prestations, rivalise celui d’un employé d’une entreprise privée performante ! Et encore, sans grande peine ! D’ailleurs, citons là, entre autres avantages incomparables, celui appellé 《les fonds d'accumulation public de logement》. Avant la réforme des services publics, ces fonds remboursaient en grande partie — de 50% ou même plus — le payement de l’achat du logement personnel, ce qui épargnait aux fonctionnaires d’origine modeste le sort subit par les《esclaves》de la pierre, accablés durant des dizaines d’années par le poids pesant des prêts bancaires. Au sortir de la réforme au profit du pincipe d’égalité, cet avantage perd sans doute de sa valeur dans une certaine mesure, toutefois on peut tout de même en tirer un bénéfice.

—D’avoir un pied dans la hiérarchie du pouvoir. La Chine étant marquée d’une longue histoire féodale, les vestiges des pensées anciennes persistent encore dans l’esprit de pas mal de personnes. Le pouvoir et la richesse garantissent une existence facile, et le plus souvent, le pouvoir procure cette dernière d'une manière naturelle ...

—De jouir d’une carrière stable et assurée. Que le poste d’un fonctionnaire se ressentisse rarement des risques et récessions économiques, c’est de toute évidence ! Ainsi : pas de chômage, sauf si ce fonctionnaire est bon à rien ...

Apparemment, c’est un concours vraiment disputé : pour une seule année de 2016, environ 2 millions de personnes entrent en concurrence pour 27 817 postes, soit à peu près 70 personnes se combattant pour rien qu’un poste ! Une bataille sanglante !

En Chine, il existe deux types de concours de fonctionnaire : celui à l’échelle nationale, qui se tient en novembre, et celui à l’échelle provinciale, dont la date est fixée différemment, généralement au début de l’année suivante. Ils passent tous par la procédure suivante : épreuve d’admissibilité, épreuve d’admission, examen médical et contrôle politique. Comme ces deux types de concours se tiennent à des dates différentes, nous avons tout lieu de miser sur les deux tableaux pour ne rien perdre, d’autant plus que les sujets de ces épreuves sont assez proches !